[Vidéo] Pourquoi et comment délivrer les habilitations électriques

  • Santé Sécurité au Travail
  • 26 Avril 2018
  • Aucun commentaire

 

 

Vous avez aimé cette vidéo ?

Abonnez-vous à la chaîne SOLUTIONS QHSE :

 

Pourquoi et comment délivrer les habilitations électriques ?

Bonjour !

Ici Quentin Aoustin, consultant formateur en qualité, santé sécurité au travail et environnement.
Et comme chaque semaine je vous partage des outils, des méthodes, des conseils à appliquer directement au sein de votre entreprise en lien avec la QHSE.
 
Aujourd’hui j’aimerais partager avec vous une problématique qui touche toutes les entreprises qui sont amenées à travailler dans un environnement électrique.
 
Je vais en effet parler des habilitations électriques et surtout pourquoi il est indispensable et obligatoire de la mettre en place si vous êtes concernés et on va même voir la méthode en 7 étapes pour mettre en place les habilitations électriques dans votre établissement.
 
Tout d’abord, faisons un peu de prévention.
 
Est-ce que vous saviez que le nombre d’accidents du travail d’origine électrique est d’environ 730 par an et qu’en générale ils sont plus graves que la moyenne, entraînent des électrocutions mortelles de l’ordre de 7 par an ?
Principalement dû à des brûlures et des dommages induits comme des chutes.
 
Je vous laisse imaginez si on vous appelait demain vous disant qu’un de vos collaborateurs est mort électrocuté dans votre établissement…
 
Psychologiquement très dur, et financièrement également si vous n’avez pas de document unique et encore moins si vous ne l’aviez pas habilité.
 
Mais ne vous inquiétez pas, si vous ne savez pas encore ce qu’est l’habilitation il n’est pas trop tard.
Suivez bien cette vidéo jusqu’au bout !
 
Un principe essentiel lorsqu’on parle travail électrique comme tout travail d’ailleurs, c’est que les opérations doivent être effectuées dans le respect des principes généraux de prévention contenus dans les articles L. 4121-1 à L. 4121-5 du code du travail.
 
En application de ces principes, il convient en premier lieu d’éviter le risque.
 
En conséquence, chaque fois que possible, les travaux doivent être réalisés hors tension ou, à défaut, en supprimant le voisinage avec les pièces nues sous tension.
 
Également, la première chose que l’inspecteur du travail contrôle après le document unique lorsqu’il y a un accident du travail est si l’habilitation est adaptée à la situation et si elle est à jour.
 
Si vous ne le faite pas, en tant que chef d’entreprise, les sanctions peuvent être très lourdes tant d’un point de vue financier que moral pouvant engendrer plusieurs dizaines de milliers d’euros voire plus en fonction de la gravité.
 
De plus, d’après la réglementation française, les opérations sur les installations électriques ou dans leur voisinage ne peuvent donc être effectuées que par des travailleurs habilités.
 
Mais concrètement, qu’est-ce que c’est que l’habilitation électrique ?
 
Et bien c’est la reconnaissance par l’employeur de la capacité d'une personne à accomplir en toute sécurité les tâches qui lui sont confiées.
 
Donc vous en tant qu’employeur vous devez délivrer un titre d’habilitation en format papier ou numérique que le collaborateur doit toujours avoir sur lui ou à proximité dont le contenu est fixé par la norme NF C 18510.
 
Ce titre comporte les références des opérations électriques ou non électriques qui peuvent être effectuées par l’intéressé.
 
Vous devez également délivrer un carnet de prescription comportant les prescriptions des normes de sécurité et des instructions de sécurité particulières au travail effectué.
 
Cependant, la délivrance de l’habilitation au salarié ne dégage pas l’employeur de ses responsabilités.
 
Vous restez donc soumis à l’ensemble des règles relatives à la conception et l’utilisation des installations électriques.
 
De même, la délivrance de l’habilitation n’autorise pas le salarié à prendre l’initiative d’effectuer les opérations visées dans son titre.
 
Il demeure sous votre subordination, qui êtes seul compétent pour désigner les opérations à réaliser.
 
Il faut que vous sachiez également que la procédure d’habilitation n’est pas définitive. 
 
Vous devez vérifier régulièrement que le salarié dispose toujours des compétences et aptitudes nécessaires pour les travaux confiés.
 
Pour cela, vous devez :
  1. Vérifier une fois par an que les habilitations sont en adéquation avec les besoins de l’entreprise et leur évolution prévisible ;
  2. Assurer un recyclage de la formation suivie par le salarié.
 
Le recyclage permet de réactualiser les connaissances du salarié, mais également de lui rappeler les éléments de sécurité fondamentaux.
 
C’est à vous de déterminer sa périodicité, mais la périodicité généralement recommandée est de 3 ans.
  1. Et trois, Enfin, tout travailleur habilité doit bénéficier d’une surveillance médicale individuelle renforcée par le médecin du travail.
C’est dans votre devoir de veiller à ce que le service de santé au travail effectue bien ce suivi renforcé pour les travailleurs habilités.
 
Mais passons maintenant à quelque chose de plus concret.
 
Quelle est la démarche d’habilitation que vous pouvez appliquer au sein de votre entreprise ?
 
Et bien elle se compose en 7 étapes :
 
  1. Premièrement, il vous faut analyser l’activité et l’environnement de la zone de travail,
  2. Deuxièmement, il vous faut définir les compétences et aptitudes à réaliser les tâches,
  3. Troisièmement, vérifiez bien si les compétences et aptitudes à réaliser les tâches sont en adéquation avec l’activité et l’environnement de la zone de travail,
  4. Quatrièmement, Envoyez en formation préparatoire à l’habilitation les collaborateurs concernés,
  5. Cinquièmement, si l’avis du formateur est positif à l’issue de la formation alors il est habilitable,
  6. Sixièmement, vous pouvez l’habiliter pour 3 ans,
  7. Et Septièmement, il est dans votre devoir en tant que chef d’entreprise de vérifier si le collaborateur habilité est toujours apte à travailler dans un environnement électrique.
Si non, renvoyez-le en formation et si oui laissez-lui ou renouvelez-lui son titre.
 
Et Si vous avez des questions concernant, les titres H0, BO, BR, etc… ne vous inquiétez pas je vous prépare une vidéo sur le sujet.
 
Donc pour résumer, protégez vos collaborateurs aux risques électriques en les formant, en les habilitant et en contrôlant leurs aptitudes à travailler dans un milieu électrique.
 
Alors si vous avez aimé cette vidéo, n’hésitez pas à la partager autour de vous.
 
Vous êtes également libre de télécharger le guide QHSE performance en cliquant juste ICI !
Dans ce guide, je vous explique notamment comment répondre à la règlementation plus en détail et bien d’autres outils pour améliorer votre quotidien grâce à la QHSE.
 
 
Je vous dis à très vite dans une prochaine vidéo et faites attention à vous et vos collaborateurs dès lors que vous êtes dans un environnement à risques électriques.

 

Quentin Aoustin